Chpt. de France Espoirs Glisse 2015

Vendredi (dernier jour de compétition)

11h30, les séries Bic garçons et Bic filles sont attendues sur zone. Le vent, trop timide, va contraindre le comité de course à hisser l'aperçu (courses retardées). Sur les bateaux des coach, les coureurs s'entassent et s'occupent pour passer le temps : détente les doigts de pied en éventail, séance de plongeons et concours de "plats" pour certains.
Finalement, l'aperçu sur H est amené (courses retardées, retour à terre). Toute l'après-midi, les organisateurs vont attendre la formation d'un vent thermique qui finalement ne viendra pas.
Les championnats se terminent, après une semaine de conditions sportives, par une journée au chant des cigales.
Sébastien dresse un bilan positif de ce championnat pour notre équipe Lorraine. "Je les ai trouvé motivé, battant, malgré des conditions de navigation sportives loin de leur environnement d'entrainement traditionnel. Ils ont fait énormément de progrès dans ce vent même si la tête de course est extrêmement rapide. Nous devons désormais travailler le manque de confiance qu'ils peuvent avoir sur les départs. Manquant d'expérience dans ce vent, ils ne s'imposent pas suffisamment et restent trop en retrait. Leurs qualités physique devraient pourtant les pousser devant." 
Ils vont désormais se concentrer sur leur fin de saison sportive en gardant un œil sur les prochains championnats de France.




Résultats définitifs (après 11 manches) :
Bic 293 garçons : (65 inscrits)
1.Tom Arnoux (Marseille)
2.Julien Rodriguez (Angers)
3.Florian Salette (Lorient)
51. Antoine Thiriat (53,59,48, 21,43,15, DNF,DNF, 41,38,59)
54. Nathan Sanahuja (50,47,42, DNS,DNS,30, DNF,DNF, 37,31,55)
55. Florian Dutap (59,DNF,47, 38,59,49, 45,DNF, 57,37,48)
56. Jules Thiriat (57,62,50, 37,57,32, 52,DNF, 60,59,56)
Résultats définitifs (après 10 manches) :
Bic 293 filles : (37 inscrites)
1.Jeanne Penfornis (Séné)
2.Olivia Rosique (Mauguio Carnon)
3.Camille Olivier (Angoulins)
23. Chloé Weckel (22,23,22, 23,26,26, 17, 18,23,18)
24. Mathilde Valentin (30,24,25, 14,24,14, DNF, 17,22,25)
30. Lily Dieudonné (33,27,29, 26,29,22, DNF, 27,30,23)
37. Margaux Cretin (DNF,DNF,DNF, 34,DNF,DNF, DNF, DNF,DNF,DNF)
Résultats définitifs (après 10 manches) :
Raceboard 7,8 Open : (21 inscrits)
1.Victor Le Pape (Fouesnant)
2.Hugo Mollard-Tanguy (Séné)
3.Maxime Abiven (Brest)
11. Gautier Valentin (16,16,13, 9,11,9, 12, 9,12,10)
15. Théo Halluitte (17,15,14, 14,14,11, DNF, DNF,10,15)
17. Dylan Noël (18,18,17, 17,17,12, DNF, 12,15,11)
19. Romain Lemaire (19,14,20, 19,18,17, DNF, 19,20,19)
20. Pierre Leberre (DNF,20,19, 20,19,18, DNF, 16,19,20)

Résultats complets : cliquez ici.
Site officiel du championnat : cliquez ici.

Jeudi (avant dernier jour de compétition)

Faute de vent, les départs ont été différés et les coureurs ne sont allés sur l'eau que vers 14 heures. Sur le parcours le vent soufflaient de 6 à 8 nœuds, des conditions dans lesquelles nos Lorrains allaient enfin pouvoir exprimer leur art du pomping. La série Raceboard fut la première à prendre le départ, Pierre, Romain, Dylan, Théo et Gautier installés dans leurs starting block. Mais 20 secondes après le départ, le numéro 742 semble en difficulté et fait demi-tour vers le bateau de son coach. Théo venait de déchirer le panneau principal de sa voile au pomping ! "J'avais tellement envie de courir cette manche..." confie-t-il terriblement déçu à son arrivée au bateau. Une réparation de fortune lui permettra finalement de prendre les départs des deux autres manches. Malgré ce handicap, il parviendra à s'offrir une dixième place.
Au cours des manches, le vent est finalement monté à 11 -12 nœuds, des conditions peu évidentes pour certains pour atteindre le planning.
Gautier réussira à jouer de ce temps pour gagner une place au classement général et se retrouver 11ème. Alors que le championnat touche à sa fin, la dixième place va être compliquée à atteindre. Mais rien n'est joué. Dylan quant à lui va s'offrir deux belles performances. 11 et 12ème à l'arrivée, il ravira son papa qui le matin même s'est démené pour aller lui chercher sa voile à plus de 50 kilomètres du site, tout juste sortie de réparation. Toujours en Raceboard, Pierre arrivera à l'issue de la première manche au bateau de Jane avec le sourire, heureux d'avoir réussi à se placer en 16ème position. Les résultats seront plus mitigés pour Romain qui depuis le début de ce championnat ne se sort pas d'une mauvaise angine. "C'est dommage car ses résultats ne reflètent pas son niveau" nous déclare Jane. 
C'est donc dans l'ensemble une journée plutôt satisfaisante qui ressort pour nos représentants de la classe Raceboard 7,8.
Chez les filles, déception pour Margaux qui termine la course hors temps.
Mathilde se distinguera par ses départs très bien placés et une belle 17ème place. Chloé, en retrait sur la ligne de départ, parviendra malgré tout à remonter la flotte et se classer à deux reprise 18ème. Lily réalise un très beau début de première manche avec un passage à la marque 2 en 12ème position. Trop juste à la bouée, elle chutera et laissera malheureusement passer la moitié de la flotte.
Du côté des garçons, Nathan s'offre un passage remarqué à la marque 4 en 25 position. La remontée au près lui sera beaucoup plus défavorable et rétrogradera 37ème.

Résultats provisoires (après 11 manches) :
Bic 293 garçons : (65 inscrits)
51. Antoine Thiriat (53,59,48, 21,43,15, DNF,DNF, 41,38,59)
54. Nathan Sanahuja (50,47,42, DNS,DNS,30, DNF,DNF, 37,31,55)
55. Florian Dutap (59,DNF,47, 38,59,49, 45,DNF, 57,37,48)
56. Jules Thiriat (57,62,50, 37,57,32, 52,DNF, 60,59,56)
Résultats provisoires (après 10 manches) :
Bic 293 filles : (37 inscrites)
23. Chloé Weckel (22,23,22, 23,26,26, 17, 18,23,18)
24. Mathilde Valentin (30,24,25, 14,24,14, DNF, 17,22,25)
30. Lily Dieudonné (33,27,29, 26,29,22, DNF, 27,30,23)
37. Margaux Cretin (DNF,DNF,DNF, 34,DNF,DNF, DNF, DNF,DNF,DNF)
Résultats provisoires (après 10 manches) :
Raceboard 7,8 Open : (21 inscrits)
11. Gautier Valentin (16,16,13, 9,11,9, 12, 9,12,10)
15. Théo Halluitte (17,15,14, 14,14,11, DNF, DNF,10,15)
17. Dylan Noël (18,18,17, 17,17,12, DNF, 12,15,11)
19. Romain Lemaire (19,14,20, 19,18,17, DNF, 19,20,19)
20. Pierre Leberre (DNF,20,19, 20,19,18, DNF, 16,19,20)

Mercredi (3ème jour de compétition)

Les départs, repoussés d'une heure pour cette troisième journée de compétition, ont été donnés dans des conditions de navigation très sportives. 18-22 nœuds ont été enregistrés en début de course. Puis les choses se sont corsées. Alors que les garçons partaient pour leur deuxième manche du jour et que les raceboarders arrivaient sur leur zone de course, le vent est vite monté atteignant 30-31 nœuds dans les claques.
Ces conditions musclés ont mis à rude épreuve le matériel de nos Lorrains. De retour à terre, le bilan est assez dramatique. Les voiles de Florian, Théo, Dylan, Pierre, Romain sont littéralement déchirées. "Nous partons sur l'eau avec des voiles fatiguées alors que d'autres chaque année déballent du matériel neuf à chaque début de championnat " discutent entre-eux nos jeunes.
Autre regret de cette journée, celui de Romain, Lily, Florian, Nathan et Antoine qui tous les cinq terminent leur manche mais hors délai "On s'est battu et se voir non classé comme ceux qui sont restés à terre ou qui ont abandonnés alors que nous avons tout fait est très frustrant" nous confie Lily, amer d'avoir vu la ligne d'arrivée se fermer juste devant elle.
De son côté, Gautier continue à se maintenir dans le classement en signant une belle 12ème place. A noter également la belle bagarre de Florian et Jules qui parviendront à se classer sur la première manche. Enfin, malgré les conditions de vent, Chloé signe sa meilleure performance de ce début de championnat.

Résultats provisoires (après 8 manches) :
Bic 293 garçons : (65 inscrits)
50. Antoine Thiriat (53,59,48, 21,43,15, DNF,DNF)
52. Jules Thiriat (57,62,50, 37,57,32, 52,DNF)
55. Florian Dutap (59,DNF,47, 38,59,49, 45,DNF)
57. Nathan Sanahuja (50,47,42, DNS,DNS,30, DNF,DNF)
Résultats provisoires (après 7 manches) :
Bic 293 filles : (37 inscrites)
22. Mathilde Valentin (30,24,25, 14,24,14, DNF)
23. Chloé Weckel (22,23,22, 23,26,26, 17)
29. Lily Dieudonné (33,27,29, 26,29,22, DNF)
37. Margaux Cretin (DNF,DNF,DNF, 34,DNF,DNF, DNF)
Résultats provisoires (après 7 manches) :
Raceboard 7,8 Open : (21 inscrits)
12. Gautier Valentin (16,16,13, 9,11,9, 12)
15. Théo Halluitte (17,15,14, 14,14,11, DNF)
18. Dylan Noël (18,18,17, 17,17,12, DNF)
19. Romain Lemaire (19,14,20, 19,18,17, DNF)
20. Pierre Leberre (DNF,20,19, 20,19,18, DNF)

Mardi (2ème jour de compétition)

Loin de la plage, les coureurs ont pris le départ de trois nouvelles manches aujourd'hui. Un vent de 12-13 nœuds a balayé le plan d'eau rendant les conditions de navigation plus favorables pour nos Lorrains. Dans l'ensemble, les classements généraux se sont améliorés mais restent en deçà de leurs capacités. "Les placements sur la ligne sont meilleurs pour certains mais l'explosivité au moment du départ manque. Un de leurs atouts est pourtant le pomping mais ils ne l'exploitent pas suffisamment" confie Sébastien au retour de navigation. "Ils sont encore trop sur la retenue alors que physiquement ils sont prêts."
En Bic, chez les filles, Mathilde parvient à sortir deux belles manches de 14. Une belle satisfaction alors que sa qualification pour ces championnats avait été compromise. Margaux, après des débuts difficiles, parvient à rentrer dans le classement. Chez les garçons, Antoine signera la meilleure performance du groupe en terminant 15ème de la dernière manche du jour. Nathan aura eu moins de chance. Victime d'une casse de matériel importante, il abandonnera sur les deux premières courses du jour.
En Raceboard, Gautier rentre par deux fois dans le top 10 du classement et se retrouve à 8 points de la 10ème place au général. Ce sera son objectif pour la suite de la semaine. Dylan, lui aussi s’approche de son objectif, une manche de 10, en terminant sur une douzième place. 

Résultats provisoires (après 6 manches):
Bic 293 garçons : (65 inscrits)
43. Antoine Thiriat (53,59,48, 21,43,15)
52. Jules Thiriat (57,62,50, 37,57,32)
54. Nathan Sanahuja (50,47,42, DNS,DNS,30)
56. Florian Dutap (59,DNF,47, 38,59,49)
Bic 293 filles : (37 inscrites)
22. Mathilde Valentin (30,24,25, 14,24,14)
25. Chloé Weckel (22,23,22, 23,26,26)
31. Lily Dieudonné (33,27,29, 26,29,22)
37. Margaux Cretin (DNF,DNF,DNF, 34,DNF,DNF)
Raceboard 7,8 Open : (21 inscrits)
11. Gautier Valentin (16,16,13, 9,11,9)
14. Théo Halluitte (17,15,14, 14,14,11)
18. Dylan Noël (18,18,17, 17,17,12)
19. Romain Lemaire (19,14,20, 19,18,17)
20. Pierre Leberre (DNF,20,19, 20,19,18)

Lundi (1ère journée de compétition)


Une journée éprouvante pour ce début de championnat ! Après un premier signal vers 11 heures, les coureurs sont restés sur l'eau jusque 16 heures. Les conditions de vent (14-18 nœuds) ont offert un beau spectacle. Mais ces premières courses ont été physiquement et mentalement difficiles pour nos jeunes. Il a fallu gérer une longue attente entre les manches. Pour diverses raisons techniques et quelques rappels généraux, les départs ont été régulièrement retardés. 
Au final, trois manches ont été courues sur des parcours d'une trentaine de minutes.
Manquant de confiance dans ce type de condition de vent, nos jeunes sportifs sont trop souvent restés en retrait sur la ligne de départ. Et si pour certains, le départ se passait assez bien, le reste de la course restait compliqué : "J'arrivais à partir correctement, à remonter plutôt bien au près, mais je ne parvenais pas à gérer la descente. Les vagues me faisait chuter régulièrement" nous confie un peu déçue Lily.
Les problèmes matériel sont également venus perturber les courses pour plusieurs d'entre-eux. Florian après une avarie sur son palan d'écoute a dû abandonner la course 2 . 

Un vent plus calme est annoncé pour demain. Souhaitons que nos jeunes puissent en profiter pour s'exprimer davantage sur leur flotteur et remonter dans le classement.

Résultats provisoires (après 3 manches):
Bic 293 garçons : (65 inscrits)
47. Nathan Sanahuja (50,47,42)
56. Antoine Thiriat (53,59,48)
59. Jules Thiriat (57,62,50)
60. Florian Dutap (59,DNF,47)
Bic 293 filles : (37 inscrites)
23. Chloé Weckel (22,23,22)
27. Mathilde Valentin (30,24,25)
31. Lily Dieudonné (33,27,29)
37. Margaux Cretin (DNF,DNF,DNF)
Raceboard 7,8 Open : (21 inscrits)
14. Gautier Valentin (16,16,13)
15. Théo Halluitte (17,15,14)
18. Romain Lemaire (19,14,20)
19. Dylan Noël (18,18,17)
20. Pierre Leberre (DNF,20,19)

Dimanche (manche d'entrainement et cérémonie d'ouverture)

La journée a démarré pour les plus courageux par un réveil musculaire sur les hauteurs de Saint Mitres les Remparts.


Footing, étirements, douche et petit déjeuner vitaminé permettent chaque matin aux organismes de nos jeunes sportifs d'être plus opérationnel pour la journée. La matinée a ensuite été consacrée à la préparation du matériel puis à l'incontournable briefing. Les Instructions de Course ont été décortiquées, des précisions ont été apportées, les parcours ont été révisés et les esprits rassurés.

 


Vers 14h30, le Comité de course affalait l'aperçu invitant les coureurs à rejoindre leur zone de course. Le plan d'eau, blanchi par l'écume des vagues, annonçait des conditions musclées. Et c'est effectivement une moyenne de 20 nœuds qui a été relevée. Quelques claques à 30 nœuds ont même fait chauffer les anémomètres en toute fin d'après-midi. Une manche d'entrainement a donc été envoyée pour chacune des séries. "Nos jeunes sont beaucoup plus à l'aise dans ce type de condition. C'est très encourageant. Ils prennent de plus en plus de plaisir dans le gros temps même si les premiers sont extrêmement rapides" déclarait leur entraîneur de retour à terre.


La journée s'est terminée par la cérémonie d'ouverture où le président de la Fédération Française de Voile a pu déclarer officiellement l'ouverture des festivités.

Samedi (inscriptions)

Après les dernières heures de route passées dans les bouchons pour certains, la délégation des planchistes Lorrains est désormais au complet.
La journée a été consacrée à la jauge du matériel et aux confirmations d'inscription. Bien préparés à cet exercice où chaque numéro de voile est vérifié, tout le matériel de nos coureurs a été marqué conforme aux exigences fédérales.

Liste de nos représentants :
Bic 293 7,8 garçons : Jules Thiriat (Gérardmer), Antoine Thiriat (Gérardmer), Florian Dutap (Gérardmer), Nathan Sanahuja (Messein)
Bic 293 7,8 filles : Lily Dieudonné (Gérardmer), Mathilde Valentin (Gérardmer), Chloé Weckel (Gérardmer), Margaux Cretin (Gérardmer)
Raceboard 7,8 Open : Dylan Noël (Gérardmer), Pierre Leberre (Gérardmer), Gauthier Valentin (Gérardmer), Romain Lemaire (Gérardmer), Théo Halluitte (Gérardmer)


 

Vers 16 heures, quelques-uns d'entre eux sont allés régler leur matériel sur l'eau et prendre la température du plan d'eau. De beaux coups de vent de 12 à 18 nœuds ont été relevés.


Nos sportifs sont en pleine forme et très impatients de régater.

Vendredi (J-1)


Alors que le club de voile de Martigues peaufine les installations qui accueilleront les Championnats de France Espoirs Glisse, Chloé Weckel, Lily Dieudonné, Florian Dutap et Nathan Sanahuja sont allés cet après-midi reconnaître le plan d'eau. Petite navigation agréable dans 8-12 nœuds.

 
Demain, le reste de la délégation Lorraine est attendue pour confirmer les inscriptions et faire jauger le matériel (vérifier sa conformité).
Sébastien M.

Reprise en douceur ?

15 jeunes de l’ASG Voile, encadrés par Sébastien Meignan et une délégation de parents, ont participé à la Med Cup, premier grand événement national de l’année pour la planche à voile (205 participants !).
Rendez-vous incontournable des clubs du littoral ouest, des Bretons et du Nord-Pas-de-Calais avec l’élite des jeunes véliplanchistes méditerranéens, cette édition 2015 voyait aussi la présence d’une trentaine d’Italiens de haut niveau.
Sacré challenge pour nos vosgiens qui avaient dû déblayer la neige pour pouvoir sortir les remorques et les planches du club et n’avaient pas navigué depuis plusieurs mois. D’autant plus, qu’après deux jours de navigation dans des conditions assez faciles malgré le froid, Eole décidait de compliquer la tâche des Géromois avec des conditions orageuses dantesques puis un mistral établi à plus de 20-25 nœuds, et une houle avec des vagues de 3 à 4 mètres, peu compatibles avec une reprise en douceur…
Dans ces conditions, nos Géromois n’ont rien lâché et ont montré qu’ils avaient leur place à ce niveau,  ayant même droit lors de la remise des prix à une mention spéciale des organisateurs pour ces pauvres « gens des lacs »…
Au courage, les Espoirs filles terminent toutes les quatre dans les temps, malgré la présence de la championne du monde italienne.
En Cadets garçons, Florian Dutap et Antoine Thiriat, alternent bonnes et moins bonnes manches, mais la plus grande satisfaction du clan Géromois vient des Espoirs Raceboard avec Théo Halluitte qui arrache un beau podium ,3ème, devant ses copains de club Romain Lemaire et Gautier Valentin. Pierre Leberre, pas ridicule à ce niveau termine lui aussi dans les temps.
Plus difficile pour Maxime Coutret en RS:X 8,5 face aux bleuets des pôles d’excellence et aux meilleurs italiens, et toujours confronté à une poisse terrible avec son matériel (voile déchirée, planche éclatée) mais avec beaucoup de scotch et de courage, il termine honorablement. Tout comme Jane Remy, seule femme en Raceboard Senior 9,5.
Trop difficile aussi pour nos trois petits minimes, Titouan Halluitte, Pauline Weckel et Emma Milanesi, qui n’avaient pas le gabarit ni l’entraînement nécessaire pour ces conditions un peu extrêmes.
Une belle expérience pour tous, et une saison bien lancée en attendant la suite de la saison avec trois régates, à priori plus calmes, à Vesoul en mars…
Michel M.

Résultats :
1.Hugo Mollard-Tanguy (La Mouette Sinagote)
2.Alex Guillou (CVL L’Aber Wrac’h)
3.Théo Halluitte (AS Gérardmer Voile)
4.Romain Lemaire (AS Gérardmer Voile)
5.Gautier Valentin (AS Gérardmer Voile)
7.Pierre Leberre (AS Gérardmer Voile)
1.Théo Sultana (YC Mauguio Carnon)
2.Tom Arnoux (YCPR)
3.Julian Rocco (YCPR)
30.Florian Dutap (AS Gérardmer Voile)
36.Antoine Thiriat (AS Gérardmer Voile)
1.Giorgia Speciale (Italie)
2.Zoe Coiro (NC Miramas)
3.Jeanne Penel (CN Fouesnant)
16.Chloé Weckel (AS Gérardmer Voile)
19.Mathilde Valentin (AS Gérardmer Voile)
22.Margaux Cretin (AS Gérardmer Voile)
1.Fabian Pianazza (CN Angoulins)
2.Mathis Ghio (YCPR)
3.Yun Pouliquen (CN Lorient)
DNA.Pauline Weckel (AS Gérardmer Voile)
1.Oel Pouliquen (CN Lorient)
2.Romain Ghio (YCPR)
3.Titouan Le Bosq (CN Fouesnant)
33.Maxime Coutret (AS Gérardmer Voile)
1.Paul Hirtzmann (CVAN Nantes)
2.Bernard Buren (OSG Voile)
3.Pierre Ledet (La Voile d’Ardres)
9.Jane Remy (AS Gérardmer Voile)
Janv. 2015

Vivez en direct et de l'intérieur le Championnat du Monde Bic293


En s’installant à Brest pour l’édition 2014 de la Techno World Championship, les instances fédérales internationales de la voile ravissent nos jeunes « frenchies » mordus de windsurf. Au cœur de cet événement incontournable de la série Bic Techno 293, trois jeunes géromois se sont glissés au sein de la délégation française, Chloé Weckel, Lily Dieudonné et Antoine Thiriat, pour 6 jours de compétition intense. 

Championnat du Monde mode d’emploi
Plus de 400 planchistes, dont les meilleurs mondiaux, vont concourir pour trois titres, filles et garçons : les moins de 15 ans, les moins de 17 ans et les plus de 17 ans (une série assez méconnue en France où les coureurs naviguent sur des flotteurs Bic 293 munis d’un aileron de 50 cm et équipés d’un gréement de 8,5 m²).
Le Comité de Course a la possibilité d’envoyer les planchistes sur deux types de parcours : le « trapèze intérieur » ou le « trapèze extérieur ». La différence avec le parcours trapèze que nos coureurs ont l’habitude de rencontrer réside en la présence de « portes » à franchir.
 
Durant ce championnat, les planchistes pourront courir trois manches maximums par jour et jusqu’à douze manches au total. Certaines séries affichant un nombre de coureurs très important (99 minimes garçons et 157 cadets), le championnat aura une configuration particulière pour eux. Durant les trois premiers jours de compétition, les coureurs de ces séries seront divisés en deux poules (Bleue et Jaune). Le premier jour, un tirage au sort déterminera la constitution de chaque poule. Ensuite, les classements intermédiaires permettront d'équilibrer les deux poules. A l’issue de ces 3 jours d’épreuves, deux nouvelles poules seront constituées pour la fin du championnat : la poule Or, avec la première moitié du classement général provisoire et la poule Argent avec le reste de la flotte.

Programme du championnat
S19 juil. : Inscriptions, jauge du matériel et cérémonie d’ouverture
D20 juil. : Course d’entraînement
L21 au V 25 juil. : Courses
S26 juil. : Courses et remise des prix 

Samedi 19
L’aménagement du site de compétition est impressionnant. Chaque coureur dispose d’un râtelier où stocker son matériel. Le sol est recouvert de moquette permettant de gréer sans abîmer les voiles. Les tentes d'organisation accueillent les coureurs et leur offrent salles de convivialité et de restauration. Les traditionnelles crêpes des  « mamans Croco » ont toujours autant de succès ! Enfin, un animateur accompagné d’un DJ ambiancent le site. Au fil de la journée, les différentes délégations nationales prennent possession des lieux. Les inscriptions et la jauge du matériel se passent sans encombre pour nos trois jeunes. Nous découvrons les Instructions de Course (...en anglais !) et les parcours. Facilement identifiables, les minimes porteront des lycra jaunes. Chloé sera identifiable sous le numéro FRA-828, Lily sous le numéro FRA-8888 et Antoine sous le numéro FRA-989. En milieu d’après-midi, nous décidons d’aller sur l’eau reconnaître le site. Le vent est calme et le courant faible. Les sensations sont bonnes et le matériel semble bien réglé. De retour de navigation nous prenons le temps de nous imprégner des subtilités des Instructions de Course. 

Dimanche 20 :
8 heures, réveil musculaire. La nuit a été difficile à cause de la chaleur et Antoine présente quelques douleurs aux genoux. Le footing, la douche et le petit déjeuner remettent rapidement toute l'équipe sur pied. Tout le monde prend la direction du site pour préparer son matériel et affiner ses derniers réglages. 15 heures, 400 voiles envahissent la rade de Brest. Le spectacle est saisissant. Les différents ronds se mettent en place pour une manche d'entrainement. Le rond Alpha, dirigé par Anthony Rigaud, accueille les minimes. Il est décidé d'envoyer les 99 garçons ensemble sur une seule ligne de départ pour aujourd'hui. Les planchistes sont sous tension. Malgré un deuxième rappel général, le Comité prend la décision de les laisser partir. Le départ des filles est plus calme, 300 mètres de ligne de départ pour 35 véliplanchistes ! Après une quinzaine de minutes de navigation et avoir repérer les bouées du parcours, une grande majorité des coureurs s'arrêtent préférant se réserver pour le lendemain.
Pour nos trois minimes, les départs manquent d'engagement. Un débriefing permettra de revoir certaines bases théoriques (prise de repère, placement favorable, déclenchement du pomping...) pour réaliser le meilleur départ possible. Malgré tout, le moral reste bon et nos jeunes sportifs prennent beaucoup de plaisir.

Lundi 21 :
Se sortir du lit est difficile mais l’équipe a mieux dormi. Les douleurs de la veille pour Antoine ont disparu. Le footing matinal permet à tous d’émerger et de mettre en route l’organisme. La matinée est consacrée à la préparation du matériel. Le premier signal d’avertissement prévu à 14 heures est repoussé faute de vent. L’attente à terre fait monter le stress. Il faut donc rapidement occuper les esprits à autre chose. Une partie de Molkky s'organise donc avec toute l’équipe. Les « coups spéciaux » de Lily ou d’Antoine font beaucoup rire. Vers 15 heures, les séries partent enfin sur l'eau. Antoine courra dans la poule Bleue. Un vent synoptique faible et très instable parcours le plan d’eau. Après un rappel général, la poule Jaune est finalement envoyée. La poule Bleue se prépare, mais un rappel général repoussera leur départ. Entre temps, le vent tombe complètement. Le Comité de Course hisse alors le pavillon d’annulation. Toutes les courses en cours sont annulées. C’est de nouveau l’attente pour tous les coureurs du rond Alpha. Le stress monte de nouveau. Nous nous occupons sur le bateau et improvisons des jeux pour passer le temps. Finalement, un vent thermique commence à s'installer doucement et fait basculer le parcours de 150 degrés ! La flotte Jaune part enfin, dans un vent assez faible. Le pavillon noir est hissé pour le départ des Bleus. Avec une ligne favorable bâbord, les deux tiers de la flotte prennent l’option de partir du côté viseur. Antoine prendra le choix d’un départ tribord. Une quinzaine de voiles vont le dépasser sur sa gauche. Mais après une minute de pomping, sa place semble acquise. Il gardera finalement ce très bon classement jusqu’à l’arrivée, après de longs bords de pomping.
Les filles sont lancés sur un parcours intérieur. Très vite Chloé et Lily semblent gérer leur course. Un pomping efficace dès les premières secondes du départ leur permettra d'accrocher la flotte où les petits gabarits sont relativement favorisés par de faibles conditions de vent. Essoufflées par cette première manche éreintante, Chloé et Lily termineront, avec le sourire, respectivement à la 11ème et 20ème place !
"C'est une journée très positive qui prouve que nos jeunes géromois ont toute leur place dans ces championnats et seront capable de nous surprendre encore ! Je suis très satisfait de leurs prestations. Ils sont très concentrés, motivés et tiennent compte de tous les conseils qu'on peut leur apporter." confie leur entraîneur.

Mardi 22 :
C'est dans un épais brouillard typiquement breton que la journée a démarré. Atmosphère magique pour ce footing matinal. Alors que le soleil reprend ses droits, telle une fourmilière le site s'anime d'un balai de planchistes. Chacun s’attelle à préparer son matériel, consulter les résultats ou les dernières parutions officielles du comité d'organisation. Les drapeaux commencent à frémir. Un vent thermique s'installe doucement sur le plan d'eau. Mais les coureurs n'iront que tardivement sur l'eau, les comités de course souhaitant faire naviguer les planchistes dans des conditions de planning plus confortables. C'est à 16 heures que le premier signal de départ retentit pour la flotte des minimes. Une série de trois manches se succéderont ensuite pour chacune des catégories. Les poules remaniées, Antoine prend le départ de la flotte Jaune. La première manche de la journée est un succès. 7ème à l'arrivée, Antoine exprime sa joie : « Je suis bien parti, j’ai choisi les bonnes options je pense, même si je me faisais quand même rattraper sur le vent arrière. Je suis content de moi ! » Signant un bon départ lors de la seconde manche, Antoine franchira l’arrivée à la 15ème place. Légèrement en retrait et à couvert lors du troisième signal de départ, il ne parviendra par à réitérer les performances précédentes. 30ème pour cette dernière course, le bilan de la journée reste très positif. « Antoine est très concentré sur les départs. Après s’être ravitaillé, avoir écouté les derniers conseils, il quitte rapidement notre bateau pour analyser le plan d’eau et prendre des repères sur la ligne. En appliquant ce rituel préparatoire, il s’échauffe et s’impose, marque physiquement sa présence sur l’eau face à ses concurrents. Il est là pour donner le meilleur de lui-même et c’est ça qu’on souhaite voir. » explique Sébastien.
La journée sera plus compliquée pour les filles. Après un premier départ extraordinaire et en tête de la flotte pour Chloé, la journée semble pourtant très bien s’engager. Malheureusement, à l’arrivée c’est l’incompréhension. Les planchistes féminines arrivent les unes après les autres mais Chloé n’est pas là. C’est à la 27ème place qu’elle finira par arriver. Sur le bateau, Chloé est effondré. « Je ne comprends pas. Je pars super bien et dès que le vent mollit ma planche lofe, enfourne et ralentit alors que mes adversaires parviennent à rester accrochées au harnais et à planer. C'est pareil au vent arrière, tout le monde me rattrapait ! » Et la mésaventure va se reproduire les manches suivantes. « Ses départs sont extrêmement bons. Elle parvient désormais à s’imposer, prendre de très bons repères et à se lancer avec vitesse. Elle a effectivement un problème de placement en navigation mais qu’elle va réussir à résoudre. Il faut surtout qu’elle parvienne à gérer ses charges émotives lorsqu’elle se retrouve en difficulté. Elle s’enferme dans un système où, persuader de ne plus parvenir à rien, elle accentue ses erreurs. Il faut qu’elle réussisse à souffler, prendre du recul sur la situation, garder de la lucidité et se reconcentrer sans perdre confiance. » commente son entraîneur.
Pour Lily, la journée commence mal. Signant une 33ème place dès la première manche, le moral est au plus bas. « La principale difficulté pour Lily, c’est de se placer correctement sur le départ. Elle part concentrée, prend des repères mais ne parvient pas à les utiliser correctement. A plusieurs reprises, elle s’est retrouvée prise en étau. Couverte par ses adversaires, elle ne parvient pas à se dégager suffisamment tôt. » nous explique Sébastien. « Elle est tonique et possède un pomping redoutable. Sa condition physique est un atout précieux qu’elle doit pouvoir mieux exploiter. » C’est ce qui permettra à Lily de revenir dans la course lors des deux dernières manches de la journée. 31ème au général provisoire, Lily sait que sa place est beaucoup plus haute dans le classement.
Il reste quatre jours de compétitions et les filles sont en forme. Tout reste à jouer !

Mercredi :
Journée décisive pour les garçons. A l’issue du classement des courses du jour seront établies les poules Or et Argent pour la fin du championnat, un objectif important pour Antoine.
Le premier signal d’avertissement est lancé vers 15h30. Un vent thermique, de 8 à 9 nœuds, souffle sur le plan d’eau. Deux manches maximums sont au programme des garçons. Les filles pourront, quant à elles, courir jusqu'à trois manches.
Autour des bateaux des entraîneurs, l’impatience des coureurs se fait sentir et cette impatience se paiera... Trop pressés, les garçons sont à deux reprises rappelés sous pavillon général. La sanction tombe, le comité décide de procéder à des départs sous pavillon noir, une procédure très pénalisante pour les coureurs qui prendraient un départ prématuré.
Chez les filles, durant la dernière minute de la procédure du départ, le vent forci et bascule sur la droite. La ligne devient trop favorable bâbord et contraint le comité à annuler le départ. Une opportunité pour nos deux géromoises, tribord côté droit de la ligne, qui auraient vu passer l’ensemble de la flotte bâbord au nez de leur planche. Beaucoup mieux placées lors de la nouvelle procédure de départ, elles prendront finalement un très bon départ, touchant un « vent frais ». Des fautes techniques et des choix stratégiques vont malheureusement les pénaliser. « On a pu mettre en évidence grâce aux tracés GPS que Chloé et Lily choisissent des routes hors du cadre de navigation lors des remontées au prés. Elles parcourent donc plus de distances que leurs adversaires et perdent rapidement leur avance. » confie Sébastien. « Sur la seconde course, Lily part à couvert et touche un vent très refusant. On l’a vu prendre une trajectoire très abattue par rapports aux autres. La trace GPS met en évidence ce phénomène. Il s’agit dans ces conditions de renvoyer de l’autre côté en virant de bord. Prendre cette décision n’est pas évident quand vous voyez toute la flotte partir devant vous. Mais c’est la seule solution. »
Au terme de cette journée, Chloé parvient à remonter dans le classement général à la 21ème place.
(Munies de « tracker », les tracés des courses 5 et 6 des filles sont visibles sur cette page. Cliquez sur U15G puis R5 ou R6)
Antoine aura aujourd’hui plus de difficultés à prendre de bons départs. Moins contraint par le courant, les garçons sont sur le fil de la ligne durant la procédure de départ, aucun retard n'est pardonnable, chacun verrouillant toute possibilité de s'insérer. « J'ai voulu suivre l’Israélien mais je me suis fait piéger. Je n'ai pas su remonter sur la ligne. » nous explique Antoine. 25 puis 29ème de sa poule, Antoine parvient à se qualifier pour la poule Or de la compétition !

Jeudi 24 :
C'est au rythme de parties endiablées de Molkky, de courses éreintantes de chariot (officialisées par l'organisation !), de démonstrations époustouflantes de flyboard, de flâneries au cœur d'étourdissants rayons de Surf shop et enfin d'une initiation exaltante de  wakeboard que la journée s'est animée. Faute de vent et d'orages menaçants les coureurs ne sont pas allés sur l'eau aujourd'hui.
Reprise des courses demain à partir de 13h30.
(Pour visualiser les courses 7 à 9 de la poule Or, en replay, connectez-vous sur cette pageCliquez ensuite sur U15B.)

Vendredi :
Après une longue journée d'attente la veille, le championnat peut enfin reprendre. 7 à 12 nœuds balaient le plan d'eau. Le courant, plus fort que les jours précédents, perturbe lourdement les départs. Les coureurs sont déportés et certains franchissent la ligne avant le signal. De nombreux rappels généraux sont envoyés. Le comité de course est contraint de hisser le pavillon noir. Peur de la sanction ? Manque de confiance ? Perte de concentration ? L'équipe peine à prendre des départs corrects. Trop à couvert des autres participants, Chloé, Lily et Antoine ont du mal à prendre leurs marques. Les deux premières courses de la journée sont peu satisfaisantes. Lily commettra de plus une erreur qui lui coûtera une disqualification. « Gérer sa concentration après une journée sans naviguer, en plein milieu d'un championnat, est un exercice difficile. Est-ce la cause de ces contre-performances ? » s'interroge Sébastien. Finalement, Lily prendra sa revanche en signant, lors de la dernière manche du jour, sa deuxième meilleure performance de ce championnat. Chloé, à une demi-longueur de flotteur derrière Lily, franchira la ligne à la 22ème place.

Samedi :
Le début de journée ressemble étrangement à celui de mardi. La brume matinale laisse place au soleil. Un vent thermique semble s'annoncer. Malheureusement, le vent synoptique s'y oppose. A terre, le stress monte. L'enjeu est important pour chacun. Du côté de nos trois Lorrains, tous souhaitent aller sur l'eau. « Il faut qu'ils nous lancent. Nous avons tout à y gagner. » Officiellement, plus aucune course ne peut être lancée après 16 heures et il est déjà 15 heures. Finalement, le comité envoie les coureurs sur l'eau. Le vent est faible et très instable. 15h30, aucun signal n'est donné... 15h45, les coureurs sont concentrés mais rien ne bouge... 15h50, un signal VHF émet enfin. La voix d'Antony Rigaud, président du comité de course, résonne : « Je déclare officiellement le championnat terminé ! » Éclats de joie pour la délégation Israélienne et Italienne qui s'offrent de beaux podiums. Les planchistes sautent à l'eau et s’enlacent. C'est la délivrance. Nos trois géromois, un peu déçu de ne pas avoir disputé une dernière course, sont malgré tout soulagés. La stress retombent. « C'était un championnat gé-nial ! » s'accordent-ils tous à dire. « Nous avons appris beaucoup de choses. En rentrant à Gérardmer nous ne serons plus les mêmes. J'ai changé mes positions de navigation grâce aux conseils qu'on m'a donné et à ce que j'ai pu observer. Je vais désormais beaucoup plus vite ! » nous confie Antoine. Heureux, tout le monde l'est. Coureurs, parents, entraîneurs, ce fut une expérience unique et très enrichissante.

Résultats après 9 courses :
1. Georgia Speciale (ITA) - 1, 22, 1, 1, 1, 1, 1, 2, 1
2. Shira Benbenisti (ISR) - 3, 1, 12, 6, 4, 3, 9, 1, 2
3. NataliaArapoglou (GRE) - 2, 10, 2, 8, 2, 10, 4, 4, 5 
24. Chloé Weckel (FRA) - 11, 27, 29, 31, 15, 19, 24, 27, 22
32. Lily Dieudonné (FRA) - 20, 33, 28, 28, 31, 30, 29, DSQ, 21
1. Tom Arnoux (FRA) - 4, 1, 2, 2, OCS, 1, 5, 3, 1
2. Lior Kamil (ISR) - 5, 1, 2, 20, 3, 2, 9, 4, 4
3. Itai Kafri (ISR) - 3, 2, 5, 3, 8, 6, 3, 14, 2
43. Antoine Thiriat (FRA) - 15, 7, 17, 33, 25, 29, 38, 42, 38
Juillet 2014

Med Cup 2014 ...une mise en bouche réussie

Mercredi, Une quinzaine de planchistes géromois ont entamé leur saison sportive aujourd’hui dans le cadre magnifique de la cité phocéenne. Dans deux jours, a lieu la Med Cup, épreuve nationale de planche à voile regroupant les plus grandes Ligues de voile de France. C’est donc dans des conditions de navigation très agréables que les géromois ont repris l’entraînement : 12 à 14 nœuds de vent et un soleil éclatant. Malheureusement, les coups de vent violents des jours précédents ont laissé quelques vagues résiduelles accompagnées d’un clapot désordonné peu évident à négocier. Les chutes ont été fréquentes et la reprise fut sportive. Malgré un peu de casse pour certains et quelques courbatures pour d’autres, la motivation et les sensations sont au rendez-vous. 
Jeudi, Le vent, de 9 à 12 nœuds, permet à l’ensemble de l’équipe d’aller s’entraîner. Avec un soleil toujours présent, les premiers coups de soleil apparaissent. Mais à chaque vague, les embruns froids rappellent vite la présence de l’hiver. Malgré une voile déchirée, la satisfaction gagne toute l’équipe. La navigation est agréable et permet quelques exercices plus techniques que la veille. Après deux heures de navigation, c’est le retour à terre. Demain l’épreuve de la Med Cup démarre avec au programme des manches d’entraînement pour les Minimes et Espoirs et le début de la compétition pour les Raceboard et RS:X.
Vendredi, 14h30, le premier départ des Raceboard est donné. Les conditions de vent sont limites et vont contraindre l’organisation à réduire le parcours pendant la course. Sébastien remporte la manche devant deux coureurs RS:X : Jérome Pasquette (Brest) et Arnaud Billet (Mauguio Carnon). Pendant ce temps, le reste de la flotte patiente sur l’eau. En fin d’après-midi le vent finit par se renforcer et permet quelques bords de planning. De nouveau, le groupe Raceboard est envoyé en course. Sébastien gagne la seconde manche devant le raceboardeur Franck Loup (Mauguio Carnon). Après une très longue attente, les Minimes et Espoirs sont finalement envoyés sur une course d’entraînement. La principale difficulté rencontrée par les coureurs de l’équipe de Gérardmer est celle du départ, réussir à s’imposer sur une ligne qui va déterminer 80% de la course.
Samedi, Par manque de vent, le Comité décide de reporter la course à 13 heures. C'est donc en début d'après-midi que les coureurs sont envoyés sur le parcours. La mise à l'eau est très difficile car le vent est quasiment nul alors que sur zone, face aux île d'Endoume, l'anémomètre affiche déjà 12 nœuds. Une première manche est lancée pour la catégorie Raceboard. Les conditions sont très bonnes et permettent aux planchistes de planer sur les bords de portant. Les séries suivantes s'élancent mais le vent retombe et contraint l'organisation à réduire le parcours. Chloé, Mathilde et Lily occupent les 3ème, 4ème et 5ème places pour leur première manche de la compétition. La zone de course est décalée plus à l'Est où une bande de vent semble se dessiner. Incroyable, alors que la journée semblait compromise faute de vent suffisant, une brise se lève. Les anémomètres s'agitent, les drapeaux claquent au vent et la mer se transforme. 25 à 30 nœuds sont relevés sur le parcours ! La course est difficile pour bon nombre et les abandons sont nombreux. Les conditions devenant critiques, les Minimes sont renvoyés à terre. A l'issue de la journée, 3 manches ont été disputées pour les Raceboards, deux chez les Espoirs. Malheureusement pour l'équipe de Gérardmer, aucun Bic Espoir ne parviendra à prendre le second départ de la journée.
Dimanche, Dernier jour de compétition. Au vu de leur faible nombre de manches, les séries Minimes et Espoirs prennent les départs en priorité. Deux courses de petit temps sont lancées. Mathilde réalise une excellente performance chez les Minimes. Signant deux très belles courses, elle termine sur la troisième marche du podium, suivie de près par Chloé. Antoine parvient lui aussi lors de la première course du jour à réaliser une course parfaite. 4ème à l'arrivée, il laisse exprimer sa joie ! C'est à la huitième place du général qu'il terminera. Une performance de bonne augure pour la saison qui démarre. Sébastien quant à lui décroche pour la seconde année consécutive la première place de cette Med Cup. Deux jours d'entrainement et trois jours de compétitions, le bilan de ce déplacement est très positif pour l'équipe de Gérardmer. Les coureurs entament leur saison dans de très bonnes conditions et avec une grande motivation.

Les impressions de l'équipe :

Mathilde : "J'allais à Marseille pour m’entraîner, pour progresser en mer, et finalement je me retrouve sur le podium. C'est génial !"
Chloé : "C'était un très bon stage et une compétition super. Sur la ligne de départ j'avais l'impression d'être au Championnat de France, la pression était importante. Personnellement, j'aurais aimé avoir un peu plus de vent. Dans notre série nous n'avons couru que dans du petit temps. Mais je reconnais que la houle n'était pas évidente à gérer."
Lily : "Je n'ai pas fait une très bonne place mais cette première navigation m'a permis de travailler les départs et la navigation dans les vagues. J'ai adoré l'ambiance qu'il y avait dans l'équipe et sur le site."
Antoine : "Le site est super. On a navigué dans un cadre très beau et avec du soleil. C'était génial. Pour une reprise, je ne m'attendais pas à faire ce résultat avant d'arriver ici. Je suis super content !"
Titouan : "C'était sympa. Du vent, des vagues, les sensations étaient bonnes."
Florian : "En allant à Marseille, je m'attendais à des conditions météo plus rudes et du vent plus fort. Finalement, c'était parfait et l'ambiance excellente. Le niveau est très haut. On a l'impression d'être au Championnat de France. J'avais un peu d’appréhension par rapport aux vagues mais je m'en suis sorti. Je suis plutôt satisfait de ma reprise."
Maxime : "C'est une bonne reprise. Je me sens mieux au planning, j'ai une meilleure position. C'est ce que je voulais améliorer cette semaine. J'ai encore quelques placements à perfectionner au prés et des départs plus efficaces à travailler."
Jules : "Cette reprise m'a permis de bien progresser grâce aux différentes conditions de navigation qu'on a eu. Ça m'a donné un bon aperçu pour une éventuelle qualification aux Championnats de France ...et c'est plutôt bien engagé."
Célestin : "Le niveau est impressionnant. De mon côté, j'ai fait beaucoup d'erreurs et de mauvais choix stratégiques. Ça me servira pour la prochaine fois, c'était un bon entrainement."
Romain : "C'était une bonne expérience. Pour moi, naviguer dans du vent fort en mer est encore nouveau. Je sens que je progresse. J'ai réussi à prendre un meilleur départ lors de la troisième manche en me plaçant en première ligne et en touchant du vent frais."
Gautier : "Le vent était imprévisible et les vagues compliquées à négocier. La Med Cup ressemble beaucoup à un Championnat de France mais je suis content d'y avoir participé."
Tom : "Je regrette d'avoir été malade le dernier jour et de ne pas avoir pu courir. Cette compétition est d'un très haut niveau et ce n'est pas évident. Mais ça reste une excellente sortie et un bon démarrage pour attaquer la saison."
Camille : "Ce qui a été dur à gérer, ce sont les conditions de vent très changeantes. On est peu habitué à ça. Le niveau est très élevé également. Heureusement, le soleil nous a accompagné durant toute la compétition, ce qui était très agréable pour naviguer."
Théo : "J'ai pu tester mon nouveau matériel. Dommage que nous n'étions que deux à posséder des RS:One. Sinon, la reprise n'était pas évidente et comme pour beaucoup j'ai eu du mal à gérer les bascules de vent."

Résultats :
1.Héloïse Macquaert (Calais)
2.Emma Le Clech (Fouesnant)
3.Mathilde Valentin  (Gérardmer) (4, 2, 3)
4.Chloé Weckel  (Gérardmer) (3, 4, 8)
7.Lily Dieudonné (Gérardmer) (5, 8, 7)
Bic293 Minimes garçons (32 classés)
1.Tom Arnoux (Marseille)
2.Yoannis Dirakis (Martigues)
3.Tom Garandeau (Mauguio Carnon)
8.Antoine Thiriat (Gérardmer)  (13, 4, 12)
31.Titouan (30, 29, DNF)
1.Tom Monnet (Mauguio Carnon)
2.Camille Bouyer (La Couarde/Mer)
3.Baptiste Grall (Brest)
28.Florian Dutap (Gérardmer) (21, DNF, 34, 18)
31.Maxime Coutret (Gérardmer) (25, DNF, 27, 33)
34.Jules Thiriat (34, DNF, 35, 27)
36.Célestin Conroy (Gérardmer) (30, DNF, 31,35)
39.Romain Lemaire (Gérardmer) (36, DNF, 32, 36)
40.Gautier Valentin (Gérardmer) (40, DNF, 39, 37)
45.Tom Laurent (Gérardmer) (42, DNF, DNF, DNF)
1.Lucie Pianazza (Angoulins)
2.Romane Chavatte (Armentières)
3.Olivia Rosique (Mauguio Carnon)
18.Camille Laurent (Gérardmer) (DNF, DNF, 15, 11)
Raceboard 7.8 (6 classés)
1.Hugo Mollard-Tanguy (Mouette Sinagote)
2.Pierre Conant (La Rochelle)
3.Eliott Secq (Cannes)
6.Théo Halluitte (Gérardmer)  (2, 4, DNF, DNF, DNF)
Raceboard Séniors (8 classés)
1.Sébastien Meignan (Gérardmer) (1, 1, 1, 2, 2, 1)
2.Paul Hirtzmann (Nantes)
3.Bernard Buren (Dunkerque)
mars 2014

Quand le temps breton s'invite à Gérardmer

Des planches à voile sur un lac entouré d'une brume épaisse, une ambiance surréaliste ! C'est le spectacle que nous ont offert samedi une cinquantaine de planchistes venus disputer une épreuve interrégionale sur le plan d'eau de la perle des Vosges. Trois grands clubs du Grand Est (Vesoul, Messein et Gérardmer) se sont défiés et ont tenté d'amener leurs poulains sur les plus hautes marches des podiums. Orchestré par Pascal Thiriat, Président de l'ASG voile, la manifestation s'est déroulée durant deux jours dans une ambiance sportive et très chaleureuse.
Le podium féminin chez les minimes a été particulièrement disputé. Lily Dieudonné, Mathilde Dechezlepetre, Mathilde Valentin et Chloé Weckel, quatre windsurfeuses pleines de fougue, se sont partagées à tour de rôle les premières places. A l'issue de 6 courses très serrées, Lily remporte finalement la victoire mais plutôt surprise de la vitesse de sa rivale Mathilde Dechezlepetre : "Je la voyais nous dépasser sans parvenir à savoir par où elle passait ! C'était incroyable, mais au final c'est moi qui décroche le trophée alors je suis heureuse."
Même scénario chez les minimes garçons. Les deux frères Thiriat, Antoine et Jules, ainsi que le jeune Paul-Loup Romary Contet vont se talonner tout au long du week-end et s'offrir quelques jolies places devant les Bic Espoirs. Antoine et Jules termineront ex æquo avec 8 points chacun en tête du classement. Réalisant une manche de premier de plus que son grand frère, Antoine prendra officiellement la première place.
Vainqueur du Championnat de Ligue 2013, Maxime Coutret cède pour le week-end sa place à Célestin Conroy, lui-même Champion de Ligue en 2012. On regrettera dans cette série l'absence de Théo Halluitte devant mettre sa saison sportive entre parenthèses quelques temps suite à une blessure musculaire. 
Malgré des conditions rendues difficiles à cause d'un vent assez faible et perturbé par le relief de la montagne, quatre Benjamins de 10 et 11 ans et trois Poussins de 9 ans et moins ont régaté aux côtés des plus grands et d'anciens champions. Une belle image de sportivité représentative de l'esprit qui règne au sein du club et plus largement dans le monde de la voile.
Les adultes quant à eux, n'ont pas démérité. Depuis son accident au Tour du Finistère, tombé de son camping-car à cause d'une rafale de vent alors qu'il sanglait son flotteur sur le toit, Jean-Claude Defay n'était pas remonté sur une planche à voile : "Ça fait du bien de pouvoir reprendre la navigation et de se sentir  physiquement mieux." Il devance d'un petit point son partenaire de régate Olivier Halluitte. Devant, Cyril Beausire fait une redoutable course et passe devant Martial Blanchez malgré son absence samedi. "Je ne parviens pas à me régler correctement sur certaines amures mais j'essaie de comprendre" nous confie Martial qui reconnaît la belle prestation de Cyril. Dans le cortège de tête, le messinois Gabriel Gottscheck et le Nancéen Thibaut Lesur se sont inclinés face à Sébastien Meignan. "Gabriel et Thibaut se sont bien battus. Je les observais franchir la ligne d'arrivée au coude à coude, c'était de beaux duels. Ni l'un ni l'autre ne voulait lâcher. Certaines arrivées se jouaient sur le fil !"
Lors de la remise des prix, Michel Mérieux, Président du Comité de Course, félicita l'ensemble des coureurs pour leur motivation mais rappellera néanmoins, suite à quelques accrochages sur l'eau, que les règles de course à la voile offre aux coureurs la possibilité de se racheter lorsqu'une des règles de priorité a été enfreinte. "Une pénalité d'un tour (une rotation du flotteur de 360°) doit être effectuée le plus rapidement. C'est un principe fondamental de sportivité auquel tous doivent se soumettre pour régler à l'amiable ce type de situation.
Le prochain et dernier rendez-vous est donné dimanche 13 octobre pour la régate "Brrrrrrr !", dernière épreuve sportive locale de l'année.

Résultats :
BIC293 minimes filles (13 classées)
1.Lily Dieudonné (Gérardmer)
2.Mathilde Dechezlepetre (Messein)
3.Mathilde Valentin (Gérardmer)
BIC293 minimes garçons (13 classés)
1.Antoine Thiriat (Gérardmer)
2.Jules Thiriat (Gérardmer)
3.Paul-Loup Romary Contet (Vesoul)
BIC293 Espoirs garçons (5 classés)
1.Célestin Conroy (Gérardmer)
2.Yann Bouveret (Vesoul)
3.Maxime Coutret (Gérardmer)
BIC293 Espoirs filles (5 classés)
1.Camille Laurent (Gérardmer)
2.Florie Haselvander (Messein)
3.Margaux Cretin (Gérardmer)
1.Sébastien Meignan (Gérardmer)
2.Gabriel Gottscheck (Messein)
3.Thibaut Lesur (Gérardmer)

Oct. 2013

Régate de petits marins

« Un p'tit marin s'en revenait de pêche en sifflotant un petit air marin. Il faisait beau mais la brise était fraîche et sur le port volaient les Goélands. Quand il rencontra, qui passait par là, un petit marin, il lui dit: "Tu viens ?" Et ça faisait deux petits marins. Deux p'tits marins s'en revenaient de pêche en sifflotant... » Ce sont finalement 21 p'tits marins qui se sont retrouvés à Gérardmer pour la Journée Nationale du Jeune Régatier. Au programme, une régate destinée aux jeunes mordus de la planche à voile. Malheureusement, on regrettera la faible participation des coureurs de l'ASG Voile qui pourtant bénéficie d'un vivier importants de jeunes sportifs. "Avons-nous eu un problème de communication autour de cet événement... ? Les jeunes ont-ils bien été informés... ?" s'interroge Michel Mérieux, responsable de la section planche à voile au sein du club. La vingtaine de navigateurs présents se sont donc affrontés sur 2 manches, dans un vent très... fantaisiste ! Notre Championne de Ligue, Chloé Weckel, en a fait les frais : "Au cours de la deuxième manche, je m'accroche aux deux garçons de tête et m'engage pour franchir la ligne en 3ème position avec de l'avance sur nos poursuivants. Mais le vent se met à tourner complètement et dégringole ! Nous sommes alors obligés de nous battre pour parvenir jusque la ligne d'arrivée en faisant du près alors que c'est normalement un bord de portant ! Derrière, une risée pousse tranquillement nos adversaires, à qui nous avions mis plusieurs longueurs de bouées, jusque la ligne ! Sur le coup j'étais partagé entre la déception et la colère, mais c'est le jeu !" Au final, la jeune Sarah David remporte la victoire. Un podium qui se partage en famille puisque son jeune frère Oscar décroche la troisième place chez les minimes garçons. Jules Thiriat, quant à lui, dominera les festivités en gagnant l'épreuve devant ses aînés Célestin Conroy, Gautier Valentin ou encore Romain Lemaire respectivement placés sur le podium des Espoirs.

Résultats :
Bic293 minimes garçons (8 classés)
1.Jules Thiriat (Gérardmer)
2.Antoine Thiriat (Gérardmer)
3.Oscar David (Gérardmer)
Bic 293 minimes filles (8 classées)
1.Sarah David (Gérardmer)
2.Chloé Weckel (Gérardmer)
3.Pauline Weckel (Gérardmer)
Bic293 Espoirs (5 classés)
1.Célestin Conroy (Gérardmer)
2.Gautier Valentin  (Gérardmer)
3.Romain Lemaire (Gérardmer)
Sept. 2013

Devenir un champion : notice

Comment devenir Champion de Ligue Windsurf ? 10 astuces pour être le meilleur :
1) Ne faites rien. Vous êtes naturellement doté d'un corps d'athlète, d'un cœur de marathonien et d'un sens aiguë des meilleures stratégies de navigation !
2) Inscrivez-vous au programme de préparation physique jaimefairedesabdos.fr et profitez-en pour vous créer un book... autant que ça serve si vous ne réussissez pas dans la voile !
3) Changez de discipline et devenez le premier Champion de Ligue de Free post'it. Une discipline encore méconnue qui consiste à coller le plus rapidement possible votre stock de post'it sur le bureau de votre voisin.
4) Glissez des plantes urticantes dans les footstraps de vos concurrents et badigeonnez le pont de leur flotteur avec votre reste d'huile de friture.
5) Piratez le système informatique du Comité d'organisation et changez les dates. Seul à prendre le départ le jour de l'épreuve, vous devriez parvenir à franchir la ligne d’arrivée dans les temps !
6) Glissez dans la poche du Président de Ligue une belle liasses de dollars et un bon Côte de Beaune.
7) N'écoutez pas votre principal concurrent. Vous croyez sérieusement qu'il est en train de vous donner sa stratégie lorsqu'il vous parle ? Depuis quand faut-il naviguer à droite du plan d'eau alors que lui s'en écarte dès le coup de trompette ?!
8) Inscrivez-vous sous le nom de Julien Bontemps... On ne sait jamais.
9) Pensez à la sorcellerie et aux incantations.
10) Ajoutez à vos céréales du matin quelques amphétamines et anabolisants.
Sinon, vous pouvez aussi faire comme nos nouveaux champions... Au terme de 4 épreuves vivement disputées durant toute l'année sur les plans d'eau Lorrains, les titres de Champion et Championne de Ligue Windsurf 2013 viennent de tomber. C'est à l'issue de la finale courue sur le lac de Madine, après 2 jours de compétition et 5 manches réalisées dans des conditions de vent assez limites, que 8 sportifs géromois reviennent titrés. Chloé Weckel, très régulière durant cette saison sportive s'impose très largement devant Lily Dieudonné (allias "super Lily") et son acolyte Mathilde Valentin (allias "bochneil").Toujours chez les filles, Camille Laurent remporte le titre de la catégorie Espoirs, une redoutable athlète tant pour ses concurrentes que pour les garçons avec qui elle partage les lignes de départ. Antoine Thiriat, vainqueur de la finale à Madine manque de quelques points le titre. C'est finalement Florian Dutap qui sera couronné après 3 belles victoires remportées à Mittersheim, Messein et Gérardmer. En tête du classement Raceboard Jeunes, Robin Gaspard n'a pas su s'extraire du marquage que lui a imposé son principal rival Thibaut Lesur. Tous deux ont joué des coudes sur l'eau pour se hisser en tête. Ex æquo jusqu'à la 4ème manche, la cinquième manche fut décisive. Une dernière course particulièrement difficile puisqu'une bascule de vent a contraint l'ensemble de la flotte à devoir remonter au vent pour franchir la ligne d'arrivée initialement placée sur un bord de portant. Enfin, Sébastien Meignan, malgré son absence sur l'étape de Mittersheim, décroche de nouveau le Saint Graal.
Sept. 2013

Résultats (finale de Madine) :
BIC293 Minimes filles (8 classées)
1.Chloé Weckel (Gérardmer)
2.Lily Dieudonné (Gérardmer)
3.Pauline Viriot (Gérardmer)
BIC293 Minimes garçons (8 classés)
1.Antoine Thiriat (Gérardmer)
2.Florian Dutap (Gérardmer)
3.Tom Laurent (Gérardmer)
BIC293 Espoirs garçons (11 classés)
1.Maxime Coutret
2.Célestin Conroy
3.Gautier Valentin (Gérardmer)
Raceboard (8 classés)
1.Sébastien Meignan (Gérardmer)
2.Thibaut Lesur (Gérardmer)
3.Guillaume Coutret (Gérardmer)

Champions et Championnes de Ligue 2013 :
BIC293 Minimes
Chloé Weckel (Gérardmer)
Florian Dutap (Gérardmer)
BIC293 Espoirs 7.8
Camille Laurent (Gérardmer)
Maxime Coutret (Gérardmer)
Raceboard Jeunes
Mazarine Laurent (Gérardmer)
Thibaut Lesur (Gérardmer)
Raceboard : 
Valérie Valentin (Gérardmer)
Sébastien Meignan (Gérardmer)

Pour consulter les résultats complet du Championnat de Ligue Windsurf 2013, cliquez ici.